• Rivières de Haute Alsace

Un chenal pour protéger Mulhouse des crues extrêmes

Rivières de Haute Alsace est en train d'achever un projet de longue haleine qui permettra de protéger Mulhouse contre les crues extrêmes. Après plusieurs années de travaux et de procédures, la touche finale est en train d'être réalisée. Retour sur ce chantier majeur pour Mulhouse et le bassin versant de l'Ill.



Historiquement, la rivière Ill était séparée en plusieurs bras lors de la traversée de la ville de Mulhouse, alimentant différents moulins. Au 19ème siècle la ville de Mulhouse a connu une succession d’inondations qui ont conduit à la création du chenal de décharge des crues de l’Ill dans lequel l’Ill s’écoule en totalité aujourd’hui, les différents bras ayant été fermés au cours du temps.


Cependant le risque d’inondation reste bien réel pour Mulhouse car ce chenal ne permet pas de laisser s’écouler l’intégralité du débit de crue centennale (probabilité d’occurrence de 1 % tous les ans) avec une revanche de sécurité suffisante.


Ainsi, dans l’optique de limiter le débit transitant en crue, le service Rivières du Conseil Départemental du Haut Rhin (aujourd’hui repris par Rivières de Haute Alsace) et le Syndicat Mixte de l’Ill ont proposé en partenariat avec VNF d’écrêter une partie du débit de crue via le Canal du Rhône au Rhin Branche Sud en amont de la traversée de Mulhouse.

Ce projet consiste en la création d’un vannage sur l’ancienne Ill ainsi que la création d’un canal de liaison jusqu’au Canal du Rhône au Rhin. Cet ouvrage permettra de décharger jusqu’à 40 m3/s en crue centennale.



Plus en aval, l’automatisation de l’écluse 41 a été réalisée en lien avec cette opération pour permettre d’ajuster le niveau dans le canal lors de la mise en fonctionnement de l’écrêtement. Le Canal du Rhône au Rhin et le Bief de Niffer jouerons ainsi le rôle de barrage.


Ce projet a démarré à la fin des années 2000 par l’ouverture du chenal de liaison entre l’ancienne Ill et le canal du Rhône au Rhin. Des travaux ont également été menés pour sécuriser les berges et écluses du Canal du Rhône au Rhin. Un protocole a été élaboré avec VNF pour définir les modalités de mise en service de ce chenal qui ne sera mis en eau que pour des crues extrêmes (supérieures à 200 m3/s). En 2020, la signature du protocole et l’aboutissement des démarches réglementaires ont permis de reprendre le chantier avec la création du vannage. Des travaux de finitions, pose d’enrochement, sont actuellement en cours et le chenal devrait être opérationnel d’ici la fin de l’année

.

Au-delà de la protection de Mulhouse, ce projet aura un impact positif sur l’ensemble du territoire alsacien puisqu’il contribue à faire baisser très significativement le débit de l’Ill. C’est pourquoi le Département du Haut Rhin, aujourd’hui la CeA, en est maitre d’ouvrage.

Ce projet illustre par ailleurs très bien la politique d’aménagement des cours d’eau menée autrefois par Département du Haut Rhin et aujourd’hui par Rivières de Haute Alsace qui consiste à retenir l’eau et à optimiser le fonctionnement des zones inondables plutôt que de l’envoyer en aval.


Maitre d’ouvrage : Collectivité Européenne d’Alsace

Maitre d’ouvrage délégué : Rivières de Haute Alsace

Entreprises : Rivières de Haute Alsace (régie) et RICHERT MADER

Montant des travaux du vannage : 410 000 €TTC

Montant global de l’opération : 2 000 000 € TTC

Durée estimée des travaux restants : < 6 mois

22 vues0 commentaire