• Rivières de Haute Alsace

Poursuite du chantier de réfection du barrage de Kruth

La chantier de réfection du parement du barrage de Kruth se poursuit actuellement malgré les difficultés liées à la situation sanitaires. Les équipes de Rivières de Haute Alsace sont restées pleinement active afin de tenir le planning de l'opération.

Le barrage de Kruth appartient au Département du Haut Rhin. Depuis 2017 le Barrage est géré par l’équipe des Rivières de Haute Alsace.


Le barrage de Kruth a été construit en 1962. Grace à sa capacité de 12 million de m3 il permet d’écrêter les crues en hiver et de soutenir les débits de la Thur en été.

La couche de protection de cette étanchéité est fissurée. Cela ne met pas en danger la stabilité du Barrage mais nécessite des travaux de reprise complète du parement. Ceux-ci sont sur le point de démarrer en 2020 et nécessitent une vidange totale du barrage entre mars et octobre 2020. Durant cette période, le barrage ne pourra donc plus soutenir les débits de la Thur ce qui pourrait mettre en péril les milieux aquatiques et les usages.


En prévision de ces travaux, le batardeau existant dans le barrage a été rehaussé pour garder une réserve d’eau permettant de lisser les étiages et d’éviter les assec en visant un débit minimum de 600 l/s dans la thur a willer sur thur. Le volume de rétention de ce « barrage intermédiaire dans le barrage » a ainsi été porté de 200 000 m3 à 1 000 000 m3. Cela permettra de maintenir un débit dans la Thur garantissant le maintien de la vie aquatique même en cas de période sèche.

Entre aout 2019 et février 2020 le batardeau a ainsi été remonté en ajoutant des matériaux étanche en amont et des matériaux graveleux en aval. Les matériaux de l’amont sont constitués de matériaux très étanches mis en œuvre au cœur de l’ouvrage qui ont été amenés sur site depuis la plaine au fur et à mesure pour éviter qu’ils ne se saturent d’eau. Les matériaux graveleux moyennement étanches prélevés sur le site, principalement en rive droite, ont été mis en place en amont de cette couche.

C’est ainsi près de 50 000 m3 de matériaux qui ont été mis en œuvre et 10 000 m3 de matériaux non réutilisable mis en œuvre au pied amont de l’ouvrage en sur épaisseur.

Ces travaux ont été réalisés en régie par les engins des Rivières de Haute Alsace et de l’entreprise de terrassement Hartmann.


Un nouveau déversoir de sécurité a été mis en place sur l’ouvrage par les entreprises VOGEL TP et RICHERT. Ce déversoir doit permettre de sécuriser le batardeau en cas de crue extrême. Afin d’optimiser le système, un clapet a été mis en place. Celui-ci sera levé en temps normal pour augmenter les capacités de rétention du batardeau puis s’abaissera en cas de crue extrême afin de retrouver la capacité maximale d’évacuation du déversoir.

Ultérieurement en période estivale, ce clapet permettra de déconnecter le plan d’eau amont de ce barrage intermédiaire du reste du barrage. Cela garantira le maintien d’un plan d’eau permettant une exploitation touristique plus longue en amont du batardeau.

Le clapet de 20 m de long et près de 2m de haut a été réalisé par l’entreprise BALLET.

Aujourd’hui le barrage intermédiaire amont est terminé et fonctionnel.



Depuis mars 2020 et malgré le confinement, les engins de rivières de Haute Alsace ont mis en place une digue au pied du barrage afin de protéger le chantier à venir des crues de la Thur.

Ces travaux ont été réalisés en maintenant un maximum d’eau au pied du barrage pour limiter l’impact sur les poissons. Une troisième digue a d’ailleurs été mise en place dans la retenue aval appelée mare a scraper pour offrir une zone refuge aux poissons. La zone entre cette mare a scraper rehaussée et le barrage a ensuite été vidée et une pêche de sauvetage a permis de déplacer les poissons qui s’y trouvaient dans la retenue du batardeau amont.

Depuis mi-avril les entreprises GAIAL et CEA ont investi les lieux. Les engins spécifiques nécessaires à la réfection du parement ont été amené d’Italie.



A partir du 29 avril, l’entreprise GAIAL (sous-traitant de l’entreprise CEA) va démarrer le rabotage du parement actuel qui contient de l’amiante pour une durée estimative de 6 semaines. Le chantier se poursuivra ensuite par la mise en place d’un nouveau parement étanche construit sur une couche drainante à mettre en place pour repérer par zones les éventuelles infiltrations .

L’achèvement du chantier est prévu en octobre 2020.

A ce jour le planning prévisionnel est tenu malgré les difficultés liées à la situation sanitaire.